array(2) { [0]=> string(4) "toto" [1]=> string(4) "titi"} Erhimor : Équipe de Recherches pour l’Histoire du Monde Rural

ERHIMOR |

Équipe de Recherches pour l’Histoire du Monde Rural

MàJ : 22/06/2017

ERHIMOR a été créée avec l’intention clairement affichée de développer sur des bases nouvelles les travaux qui intéressent l'histoire de l'agriculture et l'histoire du monde rural et de renouveler les recherches engagées depuis de nombreuses années sur l’histoire de la famille. Il s’agit de considérer ces questions comme des clés d’interprétation des sociétés contemporaines et de promouvoir une large ouverture internationale.

Les rapports de la campagne à la ville et aux marchés, l’évolution des droits de propriété et leur incidence sociale, économique, environnementale, les processus de croissance et les transformations liées aux spécialisations ou aux mécanismes d’intensification, la construction des liens sociaux et la mesure des inégalités sociales, les politiques d’encouragement à l’agriculture impulsées par les Etats constituent le premier axe de recherches d’ERHIMOR. Les mécanismes de la reproduction sociale étudiés sous l’angle de la transmission, des rapports à la terre, des cycles de vie et des phénomènes migratoires représentent le second.

ERHIMOR est issue de la fusion de deux groupes du CRH, dont les orientations scientifiques étaient dirigées vers une histoire des campagnes : le GRHEC (Groupe de Recherches pour l’Histoire des Campagnes) et le Groupe Histoire Familiale et Sociale de la Transmission, coordonnés respectivement par Gérard Béaur (CNRS & EHESS) et Joseph Goy (EHESS).

ERHIMOR réunit autour de Gérard Béaur et de Joseph Goy, Fabrice Boudjaaba, Alain Chatriot, Antoinette Fauve-Chamoux, Laurent Herment, Pablo Luna, Béatrice Marin, Mathieu Marraud et Arlette Schweitz, un groupe de chercheurs, enseignants-chercheurs et doctorants dont les travaux tournent autour de l’histoire du monde rural et de l’histoire de la famille.

ERHIMOR privilégie la longue durée et s’affranchit des barrières chronologiques en balayant un intervalle de temps multi-séculaire, du Moyen Âge à nos jours. Elle déborde les barrières disciplinaires, empruntant, adoptant ou critiquant les concepts, les méthodes et les positions des autres sciences sociales, même si elle reste fondamentalement ancrée dans l’analyse des processus historiques. Elle ignore les barrières géographiques, puisqu’elle déploie ses investigations dans un espace large qui englobe en priorité l’Europe mais aussi les autres continents, en accordant une place décisive au comparatisme réfléchi.

Le travail d’ERHIMOR est depuis longtemps lié aux activités du groupe international CORN (Comparative Rural Studies of the North-Sea Area) dirigé par Erik Thoen, auquel elle est formellement rattachée et participe aux opérations scientifiques conduites par le Centre de Recerca d’História Rural de l’Université de Girona dirigé par Rosa Congost. ERHIMOR a piloté les recherches du GDR 2912 du CNRS (SORE-HCE ou Sociétés Rurales Européennes-Histoire des Campagnes Européennes) de 2005 à 2012 et le programme européen COST A35 Progressore (Programme de Recherches et d’Etudes des Sociétés Rurales Europénnes 2005-2009). Enfin l’équipe a lancé un programme GDRI sous les auspices du CNRS intitulé CRICEC (Crises and Changes in the European Countryside) en collaboration étroite avec des équipes d’Albacete, Gerone, Leuven, Lisbonne, Lund, Münster, Padoue et Rennes2.

Deux séminaires bi-mensuels se tiennent à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, au 190 avenue de France, sous l’égide d’ERHIMOR, l’un consacré à l’Histoire Economique et Sociale des Campagnes (17e-20e siècles) organisé par Gérard Béaur, avec Alain Chatriot, Laurent Herment, Pablo Luna et avec la collaboration de Annie Antoine, Jean-Michel Chevet, Jean Duma et Nadine Vivier, le vendredi de 15 à 17 h, l’autre intitulé Familles : alliances, transmission, migrations, rapports à la terre et aux marchés (18e-20e siècles), organisé par Joseph Goy, Gérard Béaur, Fabrice Boudjaaba, Rolande Bonnain-Dulon et Jean-Paul Desaive. A travers cet enseignement, ERHIMOR propose un encadrement destiné aux étudiants de master ou de doctorat et représente un lieu de réflexion pour les chercheurs français et étrangers engagés sur ces problématiques.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Le 'Corps oriental'. Genre, gestes & regards

Colloque - Jeudi 07 décembre 2017 - 09:30Le projet « 'Corps oriental'. Genre, gestes, et regards » est conçu comme un espace singulier de tissage théorique et disciplinaire qui allie artistes et chercheur.e.s travaillant dans des contextes diversifiés (anglophones, francophones, indiens et arabes) autour d’une question cruciale et largement prisée dans le monde contemporain permettant ainsi d’ancrer le genre et la différence dans un cadre historique et culturel. L’épaisseur historique permet(...)

- Lire la suite

Les Lundis du CRH autour de l'ouvrage de Bernard Vincent

Débat - Lundi 04 décembre 2017 - 15:00Entre 1609 et 1614, près de 300 000 sujets du roi d'Espagne ont été expulsés de la péninsule ibérique. Ils étaient les descendants des musulmans contraints un siècle plus tôt à se convertir au christianisme pour échapper déjà à un exil forcé. Pendant presque cent ans ces nouveaux-chrétiens, appelés le plus souvent morisques, soucieux de demeurer sur leur terre et de conserver leur foi, même dans la clandestinité, ont été suspectés d'hérésie et d'intellig(...)

- Lire la suite

Quel patrimoine industriel pour la Première Guerre mondiale ?

Journée(s) d'étude - Vendredi 01 décembre 2017 - 09:00Les commémorations du centenaire de la 1ère Guerre mondiale ont largement mis en valeur son patrimoine mémoriel : cimetières, monuments aux morts ou champs de bataille. Étrangement, alors que l’industrie eut un rôle majeur, le patrimoine industriel est absent, frappé d’invisibilité. L’objectif est de dresser un état des lieux à l’échelle du territoire pour comprendre ce phénomène.Le prix CILAC Jeune chercheur sera remis à la suite.Entré(...)

- Lire la suite

ERHIMOR

EHESS-CRH

54 boulevard Raspail
75006 Paris


Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42
ou : +33 (0)1 49 54 25 74
Fax : +33(0)1 49 54 23 99

Dernière modification :
10/11/2017