2014 |

Journée européenne d’études, Paris, 12/12/2014

MàJ : 13/01/2015

Un Clergé en crise,

1650-1900?

 

À l’initiative de :

GDRI-Cricec, EHESS-CRH-Erhimor, Université de Bologne

 Organisateurs :

Fiorenzo Landi (Université de Bologne)

Pablo F. Luna (EHESS-CRH-Erhimor, GDRI-Cricec)

 

EHESS

Salle B du Conseil

190-198, Avenue de France -75013 Paris-

 

La crise du clergé et du patrimoine ecclésiastique en Europe, entre la seconde moitié du 17e siècle et la fin du 19esiècle, ce sont des phénomènes complexes et diversifiés, liés en partie à des facteurs extérieurs à l’institution cléricale (la fiscalité étatique, la confiscation révolutionnaire, la destruction, le pillage, etc.). Mais la crise est aussi imputable à des causes internes (le déphasage face aux évolutions économiques et financières du siècle, la saturation du territoire d’implantation, la crise des vocations, la sécularisation de la société, etc.).

C’est l’ensemble de la puissance matérielle du clergé qui apparaît ainsi touchée par cette crise de moyen terme : son contrôle sur les terres, sur les espaces du dominium, sur la production et les échanges, sur les ressources naturelles, sur les hommes. Mais sont également concernés l’accumulation du capital, les rentes, les charges diverses (y compris la dîme), de même que sa place pour satisfaire (plus ou moins partiellement) les besoins de crédit, ainsi que son rôle pour déterminer dans la pratique (hormis la législation en vigueur) les taux d’intérêt. Le phénomène permet une lecture par région ou par zone géographique (rurale et urbaine), par branche du clergé, par ordres religieux et congrégations, par province, mais aussi par le biais des relations différentielles que ces institutions entretiennent avec le marché — dans un continuum de pratiques et d’opérations. Il reste toutefois une part d’ombre, composée  par le clergé qui est demeuré à l’écart des logiques marchandes et qui représente parfois, selon les espaces considérés, une composante très importante.

Les objectifs de cette journée d’études seront de confronter les diverses expériences, en Europe méridionale mais aussi en Europe centrale et orientale, en prenant en compte les différentes dimensions matérielles de la pratique et de l’implantation ecclésiastiques. Et ceci, dans le but de dresser un tableau continental qui ouvrirait la voie à des approches comparatistes, en particulier avec le monde ibéro-américain, tout en prolongeant les acquis des efforts analytiques déjà accomplis dans un passé récent.

Y a-t-il de modèles d’accumulation et de gestion transnationaux, liés aux types d’ordres ou de congrégations ? Y a-t-il des stratégies al liant la gestion des économies locales aux transformations économiques  plus générales, entre la crise de la fin du 16 e siècle et la montée du capitalisme agraire et industrielle ? Le clergé et sa « fonction sociale » étaient-ils inexorablement condamnés, face à la montée en puissance de l’institution étatique et des nouvelles logiques économiques ? La journée d’études accueillera des communications qui tout en travaillant sur des régions, sur des institutions ou sur des branches du clergé, à partir des sources idoines (comptabilités, inventaires, procédures judiciaires, etc.), se poseront en même temps l’ensemble de problématiques énoncées dans cet appel. Les deux langues du colloque seront l’anglais et le français (avec Powerpoint dans l’autre langue). Une place importante sera réservée à la discussion et aux échanges entre les communicants et les participants.

 

Matin

9h00 : Accueil des participants: Fiorenzo LANDI et Pablo F. LUNA 

Sous la présidence de Gérard Béaur (CNRS, EHESS-CRH-Erhimor, GDRI Cricec).

9h30 : Présentation de la journée d'études : La notion de crise du clergé. Pablo F. LUNA (EHESS-CRH-Erhimor, GDRI Cricec). 

10h00 : La crise économique des ordres réguliers : accumulation et dissolution des patrimoines et des rentes.Fiorenzo LANDI (Universita di Bolonia, Italie). 

10h30 : La congrégation de l’Oratoire de France connaît-elle la  crise ? France du Nord, France du Sud (XVIIe-XVIIIe siècles).Estelle MARTINAZZO (Université Montpellier III-Paul Valery), et Kevin SAULE, (Université Clermont-Ferrand Blaise Pascal).

 11h00: Pause café.

11h30: French Monastic Urban Wealth under the Ancien Régime.Preston PERLUSS, (Université de Grenoble II). 

12h00 : L'économie du haut clergé de Saint-Jacques de Compostelle: crise et problèmes de gestion, 1780-1834.Ofelia REY CASTELAO (Universidad Santiago de Compostela, Espagne). 

12h30 : Discussion.

13h00 : Déjeuner.

Après-midi

Sous la présidence de Fiorenzo Landi (Universita di Bolonia).

14h30 : Crises et substitution des ordres réguliers. De l'âge de la discipline à celle de la tutelle sociale.Giancarlo ROCCA (Università Gregoriana di Roma, Italie).

 15h00 : L’héritage culturel des monastères dissous sur le territoire de l’ancienne Pologne et en Silésie aux XVIIIe et XIXe siècles : devenir, signification, inventaire et bases de données.Marek DERWICH (University of Wroclaw, Pologne). 

15h30: Discussion

16h00: Pause Café.

16h30 : Un abbé voyageur et sa vision des provinces françaises restées protestantes en 1659.Jean-Paul DESAIVE (EHESS-CRH-Erhimor, GDRI Cricec). 

17h00: Threatening tithes? Clerical tithe owners and the safeguarding of their patrimony in 18th century Brabant.Tom BERVOETS (Archives de l'Etat à Bruxelles I, Anderlecht, Belgique). 

17h30 : Fiscalité et ressources patrimoniales du clergé diocésain L’exemple du diocèse de Clermont (1695-1789).Stéphane GOMIS (Université Blaise Pascal, Clermont II). 

18h : Discussion finale.

Document(s) à télécharger

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

« Pourquoi faire une thèse d’histoire aujourd’hui ? »

Appel à communication - Dimanche 16 juillet 2017 - 19:00Appel à communicationsPremière journée des doctorants du CRH sur le thème « Pourquoi faire une thèse d’histoire aujourd’hui ? » (EHESS-Paris, janvier 2018) La première journée d’études des doctorants du CRH souhaite engager une réflexion commune et un débat collectif autour de la question : « pourquoi faire une thèse d’histoire aujourd’hui ? », à la croisée de trois fronts – institution, doctorat, société. Les présentations courtes sur(...)

- Lire la suite

L'un et le tout

Journée(s) d'étude - Jeudi 22 juin 2017 - 09:30Dans la lignée des grands rendez-vous scientifiques qu'il a initiés par le passé (sur les thèmes du Transnational, du Contexte), le CRH organise un grand forum de débat qui se tiendra les 22 et 23 juin. Animée par les membres, groupes et équipes du laboratoire, cette rencontre souhaite offrir une plateforme de réflexion sur les multiples manières de travailler la matière historique au sein du CRH, à la fois en distinction et en écho des enjeux h(...)

- Lire la suite

Hommage d'Arlette Farge à Pierre Laborie

Hommage - Pierre Laborie, directeur d'études de l’EHESS est décédé le 15 mai 2017, à l'âge de 81 ans.Spécialiste de l'« histoire de l'imaginaire social » pendant la seconde guerre mondiale, il avait été élu directeur d'études à l'École en 1998 sur un projet portant sur « La construction de l'événement ».OuvragesRésistants vichyssois et autres. L’évolution de l’opinion dans le Lot de 1939 à 1944, Paris, Editions du CNRS, 1980, 395 p.L’opinion française sous Vichy. Les Français et la crise d’i(...)

- Lire la suite

ERHIMOR

EHESS-CRH

190-198 avenue de France
75013 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42
ou : +33 (0)1 49 54 25 74
Fax : +33(0)1 49 54 23 99

Dernière modification :
22/06/2017